Climat, hébergement et transports

Plage GuadeloupeLa région subit un climat de type tropical, tempéré grâce aux influences des alizés. Les écarts de températures sont très peu élevés, avec une moyenne annuelle de 27°C et une eau à 28°C.

Un aéroport international dessert la région, et de petites compagnies locales permettent les échanges entre les différentes îles. Vous pourrez aussi vous déplacer par bateau entre les îles, et en autocar sur terre, si vous n’êtes pas à cheval sur les horaires et les arrêts fixes. Louer une voiture est un bon moyen pour découvrir la Guadeloupe, même s’il s’avère assez onéreux.

En ce qui concerne votre hébergement, vous aurez le choix entre plusieurs solutions : bungalows pieds dans l’eau, gîtes de montagne, villa ou appartement en location, campings, ou hôtels de toutes catégories.

Que voir et que faire en Guadeloupe

Un certain nombre de sites sont incontournables si vous visitez la Guadeloupe : voici quelques-uns d’entre eux parmi les plus beaux ou les plus pittoresques.

Le Volcan de la Soufrière ne manquera pas de retenir votre attention, et c’est d’ailleurs l’endroit le plus visité de l’île, avec ses diverses balades qui vous conduiront à ses fumerolles soufrées et à ses sources, et vous feront découvrir un panorama somptueux si la vue est dégagée. Autre site très touristique, les chutes du Grabet, avec ses 3 sauts extraordinaires, dont l’un de 110 mètres de hauteur.

Les familles avec enfants exploreront avec plaisir le parc des Mamelles, présentant la faune et la flore de Guadeloupe dans un parcours pédestre original, ainsi qu’une découverte de la canopée à 25 mètres de haut. Autre curiosité, le parc des Roches gravées, à Trois Rivières, où 200 gravures de bustes et de visages datant des indiens arawaks sont parsemées au coeur un jardin botanique regorgeant de plantes utilisées par les amérindiens.

Enfin, signalons aussi la mangrove, avec sa faune et sa flore si particulières, et son paysage magique. La musique (gwo-ka, quadrille, biguine) et la gastronomie (blaff, fruit de l’arbre à pain ou poyo) sont deux autres aspects de la région à ne pas négliger, participant toutes deux du sens de la fête, caractérisant très fortement la Guadeloupe et ses habitants.