loger dans un riad au MarocLe patio et sa fontaine, ses plantations et ses mosaïques, contribuent à faire de ces lieux des cocons de douceur et de convivialité. Il n’est donc pas étonnant qu’au Maroc, depuis quelques années, conjuguant l’abandon de cet habitat par les marocains aisés et une demande touristique accrue, les Riads représentent une catégorie d’hôtellerie très prisée par les visiteurs.

Qu’ont-ils de plus à offrir que les hôtels classiques ? Tout d’abord, une sensation immédiate de dépaysement, due à la particularité de la disposition des pièces, qui crée une sorte de dynamique de repli sur soi, un sentiment de protection très agréable. Si la décoration peut évidemment varier selon le choix des propriétaires, elle participera cependant à ce sentiment d’exotisme à condition qu’elle utilise un minimum de mobilier et d’éléments traditionnels, lampes, plateaux, tissus, plafonds peints, etc.

Un autre avantage réside indiscutablement dans la capacité limitée du riad : en effet, bien qu’un certain nombre d’hôtes en aient regroupé deux ou trois pour augmenter leur volume d’accueil, il est rare que l’on dépasse une douzaine ou une quinzaine de chambres. On se sent donc un peu comme dans une grande maison familiale, choyé et entouré par le personnel, et non perdu dans un troupeau d’anonymes ayant pour seule identification un numéro de chambre.

Patio d'un riad marocainEnfin, les prestations proposées sont généralement à la hauteur de la réputation faite à l’hospitalité marocaine : hammam, quelquefois petite piscine pour se rafraîchir au plus fort de la chaleur citadine, repas du midi et du soir, somptueux petit déjeuner, terrasse avec solarium, salons de repos, tout est fait pour que vous vous sentiez « chez vous ».

Très paradoxalement, ce nid douillet se trouve pourtant à proximité de l’agitation de la ville, puisque traditionnellement construit à l’intérieur de la médina marocaine, soit le cœur battant de la cité, quelle qu’elle soit. Vous n’aurez qu’à arpenter deux ou trois ruelles pour vous retrouver dans les foules colorées et les étals odorants d’épices, les cris et les rumeurs des souks tout proches.

De nombreux voyagistes consacrent des sites à la présentation de divers riads dans les villes marocaines, à des tarifs variés selon le luxe ou les prestations disponibles. A Marrakech par exemple, vous pourrez essayer le Riad Al Rimal, à deux pas de la place Jemâa el Fna : il allie habilement tradition dans la décoration et modernité dans le confort, cuisine marocaine au diner avec des plats soignés et souvent délicieux, chambres ou suites ouvertes sur bassins et fontaines, avec en prime une masseuse aux mains de fée et un personnel d’une gentillesse et d’une disponibilité incomparables.

Plus d'informations sur la destination

Quand partir, que voir et que faire au Maroc