parc national du costa ricaLes parcs nationaux

Un quart du territoire de ce pays est dédié aux parcs nationaux ou réserves naturelles protégées. En effet, 6% de la biodiversité mondiale sont abrités par le Costa Rica ! Il y existe donc 27 parcs nationaux, dont 2 sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous ne ferons pas ici une liste exhaustive de ces parcs, qui présentent tous des particularités au niveau géographique ou concernant leur flore ou leur faune : quelques exemples s’imposent cependant pour donner une idée de la diversité de ces sites.

Le parc national Arenal abrite un des volcans encore actifs du pays et offre des possibilités de canyoning ou de rafting, ainsi que des balades sur des ponts suspendus, et permettent d’observer tapirs, boas et paresseux. Le parc international de la Amistad (patrimoine mondial de l’Unesco) est l’un des moins connus, le plus vaste mais aussi le plus difficile d’accès : situé à la frontière du Panama dans la cordillère de Talamanca, il est peuplé de plus de 500 espèces d’arbres, de 130 sortes d’orchidées et de 263 amphibiens différents, mais son accès se fait sur demande et avec l’aide d’un guide. Les passionnés de grottes se tourneront vers le parc national de Barra Honda, les amateurs de plongée découvriront le récif corallien du parc national de Cahuita, et si vous cherchez des plages sublimes vous choisirez celui de Cabo Blanco, où vous rencontrerez aussi des singes et des agoutis. Pour les randonneurs, le parc Chirripo, autour du mont éponyme, ne présente pas de difficultés majeures, et celui de Marino Ballena comblera ceux qui veulent s’éloigner un peu de la foule grâce à ses dauphins, ses tortues et ses baleines.

Pour finir, quelques lignes consacrées au parc de Tortuguero, situé sur la côte Caraïbes, et dont le nom provient des 4 espèces de tortues qui nichent sur les plages des environs : il s’agit de la tortue luth, de la tortue imbriquée, de la tortue verte et de la tortue Carrette. Ce parc est composé d’une forêt typiquement tropicale, avec une très forte humidité et des canaux, surnommée « la petite Amazonie » et recelant une faune et une flore très riches et diversifiées : reptiles, amphibiens, mammifères et oiseaux de toutes sortes, et bien entendu les tortues précitées que vous découvrirez uniquement accompagné d’un guide. Pour mieux profiter du spectacle, il est conseillé de grimper en haut du Cerro Tortuguero, le plus haut point de la région, pour admirer le parc, particulièrement en fin d’après-midi.

Volcan ArenalLes volcans

Ils constituent un autre centre d’intérêt du Costa Rica, qui en compte 116 au total, dont 5 actifs.

Parmi ceux-ci, le volcan Arenal s’est réveillé en 1968 et est en nouveau en repos depuis 2010, avec de temps à autre des projections de pierre et de fumée : son magma en fusion élève la température des rivières alentour et du coup des bains thermaux ont été développés sur la rivière Tabacon. Autre volcan qui est encore en activité, l’Irazu, qui se manifeste régulièrement depuis 1723, avec des émanations de soufre et d’acide, et dont les cratères sont facilement accessibles pour une observation fort intéressante.

Quant au volcan Poas, il culmine à 2704 mètres, et son éruption de 1910, la dernière en date, a vu s’élever un geyser de presque 8000 mètres de hauteur. Dans le gigantesque cratère principal (1300 m de diamètre) se trouve un lac d’eaux acides aux couleurs étonnantes, et autour de l’autre a poussé une végétation luxuriante. Vous pourrez également aller observer les fumerolles et les geysers du volcan Rincon de la Vieja, ou faire une randonnée de 4 heures de marche jusqu’au volcan Turrialba.

Faune et flore

Comme vous l’aurez compris, la faune et la flore sont magiques au Costa Rica. La géographie des lieux permet en effet une diversité extraordinaire, entre les reliefs très élevés (le plus haut sommet fait 3800 mètres), les plaines côtières et les forêts tropicales, qui constituent des écosystèmes riches et très variés. C’est la raison pour laquelle les nombres des espèces présentes sont si élevés : 10 milles espèces de plantes, 15 mille de papillons, 220 de reptiles, 34 mille d’insectes… Ce paradis naturel fait du Costa Rica une destination dont le monde vivant est l’attrait principal.

perroquet du costa ricaLes oiseaux compte 870 espèces, dont les plus emblématiques sont le colibri, le quetzal, le tangara et l’ara écarlate.

231 espèces de mammifères occupent le territoire : primates, tatous, fourmiliers, chauve-souris, jaguars, pumas, ocelots, sans oublier baleines et dauphins, sont les plus remarquables.

Pour les amphibiens, nous pouvons juste citer les 112 espèces de grenouilles arboricoles et les 40 espèces de salamandres pour vous donner une idée de cette diversité.

Mais ce sont sans doute les papillons qui témoignent le mieux de la richesse du pays : 100 nouvelles espèces sont découvertes chaque année, alors que l’on sait déjà que le quart des papillons du monde entier vivent sur ce territoire !

Un mot enfin sur les reptiles et les habitants des mers : les premiers sont représentés par plus de 220 espèces, dont 138 serpents, et les seconds comptent les tortues déjà citées mais aussi les loutres, les langoustes, les coraux, les baleines et les poissons multicolores…

A cette arche de Noé vient s’ajouter une végétation somptueuse : 1300 espèces d’arbres, dont le Ceibo avec ses 70 mètres de haut, le Guanacaste en forme de parapluie, le flamboyant, le jacaranda, et des milliers de plantes, bananiers, gingembres rouges, palmiers, caféiers, sans omettre les 1500 espèces d’orchidées cachées dans les arbres, et qui sont l’emblème du pays.

Le Costa Rica, une sorte de paradis terrestre presque intact, peuplé de couleurs et d’odeurs, où règnent végétaux et animaux, pour votre plus grand plaisir.

Plus d'informations sur la destination

Quand partir, que voir et que faire au Costa Rica