QUE VOIR ET QUE FAIRE A MARRAKECH ?

Place Jemaa el FnaLa place Jemaa-el-Fna constitue bien entendu l’endroit incontournable pour tout voyageur qui débarque à Marrakech : même si elle a perdu un peu de ses attractions pittoresques de jadis (disparus, les arracheurs de dents… mais faut-il les regretter ?), vous y découvrirez avec bonheur les charmeurs de serpents, les échoppes où manger des escargots bouillis, les vendeurs de jus d’orange, les danseurs gnaouas coiffés de pompons tourbillonnants, les conteurs et autres acrobates… Le spectacle est permanent, et s’accompagne des pétarades des moteurs de mobylettes qui traversent en tous sens la place du matin au soir : attention, regardez où vous marchez !

Autre lieu que vous ne pourrez manquer, les souks… Perdez-vous dans le labyrinthe infini de ses ruelles ombragées par les toits de palmes, et ouvrez grands vos yeux sur la multitude de petites boutiques et d’ateliers artisanaux, où les hommes, accroupis et concentrés, fabriquent devant vous les objets les plus divers : instruments de musique, lanternes, plateaux, babouches, bijoux, tapis ; marchandez et discutez autour d’un thé, admirez le savoir-faire ancestral des ferronniers ou des luthiers, laissez-vous guider par le hasard dans ce monde parallèle et grisant…

Vous ne pourrez pas rater non plus la Koutoubia, avec sa mosquée (fermée aux non-musulmans) et son minaret dont le chant du muezzin surgit 5 fois par jour, donnant au déroulement de la vie à Marrakech son rythme particulier. Vous admirerez les proportions de ce minaret haut de 70 mètres, avec ses décorations de style mauresque, et les jardins alentours, havre de paix au milieu du brouhaha de la ville.

Une partie du palais de la Bahia seulement est ouverte au public, mais elle mérite cependant le détour, car ce palais est une des pièces maitresses de l’architecture marocaine : il s’étend sur 8000 m2, et vous pourrez y admirer des plafonds en bois peints et dorés, rehaussés de marqueterie aussi fine que de la dentelle, des moucharabiehs habilement ajourés, puis vous irez ensuite vous rafraichir dans ses jardins plantés d’orangers et de jasmins et bercés par le chant des fontaines…

Le jardin Majorelle, bien plus récent, n’en est pas moins un endroit à part, et dont vous goûterez certainement la sérénité colorée : racheté en 1980 par Yves Saint-Laurent, il émane de cet espace une belle impression d’harmonie entre les plantes variées, bougainvillées, bambous, cactus, et les couleurs violentes, jaunes et bleus vifs, des cache-pots ou des murs… Une halte pleine de fraicheur et de lumière. La Ménara : encore un jardin, un peu à l’extérieur de la ville cette fois : planté de 40 variétés d’oliviers, ce jardin abrite un bassin qui sert de réservoir, alimenté par les eaux venues de la montagne. Le pavillon en forme de pyramide de couleur verte fut jadis le palais d’été du sultan Ab dar-Rahman, et son reflet dans les eaux calmes du bassin procure toujours la même sensation de sérénité aux promeneurs qui viennent se rafraichir dans ces lieux à l’écart de la cité.

LES ACTIVITES A PRATIQUER

farniente à MarrakechQue ce soit dans la médina ou dans la ville nouvelle, Marrakech se visite à pied de préférence (à éviter cependant s’il fait trop chaud !). Les balades dans les souks vous feront parcourir des kilomètres sans vous en apercevoir, mais vous pourrez aussi vous promener dans le quartier de l’hivernage ou sur l’avenue Mohamed V pour découvrir les boutiques chic de ce quartier moderne.

Se laisser griser par les plaisirs sensuels du hammam, voilà ce qu’il faut absolument essayer lors d’un séjour à Marrakech : votre hôtel ou votre riad vous offre peut-être cette prestation, mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez sans problème trouver un établissement à votre convenance partout dans la ville. A vous de choisir entre un institut de luxe ou un hammam traditionnel, où vous vous adonnerez après le hammam à un gommage complet du corps, puis à un massage bienfaisant pratiqué par des mains magiques. Et vous ne pourrez sans doute plus vous en passer !

Les amateurs de golf trouveront des terrains magnifiques aux portes de la ville, en particulier le Royal Golf, qui offre son cadre somptueux aux golfeurs débutants ou confirmés. Avec les sommets enneigés en toile de fond !

Et pourquoi pas une petite promenade à dos de dromadaire ? Cela est possible dans la palmeraie, où vous visiterez ainsi la campagne environnante avec les villages traditionnels livrés à leurs occupations quotidiennes. En deux heures, vous découvrirez les environs de la ville, abrité sous le cheich traditionnel qui vous protègera du soleil, et vous prendrez le thé dans un décor authentique. Une approche différente qui vous laissera un souvenir inoubliable.

MARRAKECH EN PRATIQUE

koutoubiaLes transports

Y aller : l’aéroport de la Ménara est un aéroport international, situé à 6 kilomètres du centre ville. Vous pouvez trouver des vols réguliers au départ de Paris, mais aussi de Marseille, Bordeaux, Lyon, Toulouse.

Se déplacer en ville : dans la médina, on ne peut se déplacer qu’à pied, vu l’étroitesse des ruelles. Pour le reste de la ville, les taxis (petits ou grands) sont légion, et ils sauront mieux que vous éviter les scooters et autres mobylettes qui sillonnent les rues à toute allure en usant du klaxon sans compter ! Pour aller de monument en site culturel, vous pouvez utiliser les bus à impériales rouges avec un pass à la journée. Pour les plus romantiques, des calèches tirées par des chevaux vous feront faire le tour des remparts ou vous emmèneront de votre hôtel dans l’Hivernage jusqu’à l’entrée de la médina.

Se loger

Les hôtels classiques se trouvent essentiellement dans Guéliz ou dans le quartier de l’Hivernage, avec tout le confort, et souvent une piscine. Mais ce serait dommage de ne pas tenter l’expérience du riad : ces habitations traditionnelles de la médina, bâties autour d’un patio central, sont aujourd’hui transformées en chambres d’hôtes, et vous pourrez y séjourner au calme et au frais, tout en restant au cœur de la ville. Les prix varient selon les prestations proposées. En général, on peut aussi y déjeuner et y dîner.

Se nourrir

tajine de poissonEntre les stands de la place Jemaa-el-Fna et les gargotes qui parsèment la médina, vous trouverez facilement de quoi goûter les spécialités locales pour des sommes modiques : pastilla, couscous, brochettes, tajines, kefta. N’oubliez pas de demander les petites crêpes épaisses servies au petit déjeuner, et les délicieuses pâtisseries au miel, comme les fameuses cornes de gazelles. Il existe aussi des restaurants plus conventionnels dans Guéliz, avec des menus parfois un peu trop « occidentalisés ». A réserver aux moins aventureux…ou aux plus fragiles !

Où sortir

Marrakech vit aussi la nuit : bars et restaurants qui se transforment en boites de nuit, ou dancings branchés comme le Pacha Marrakech ou le Diamant Noir, les noctambules trouveront sans aucun doute leur bonheur.

Si vous avez la chance d’être présent pendant le Festival international du film, vous pourrez assister à des projections en plein air sur la place Jemaa-el-Fna.

Shopping

Les souks évidemment seront votre première destination de shopping : à vous les objets divers et variés obtenus après des heures de marchandages ponctués de plaisanteries et des litres de thé à la menthe ! Mais les plus exigeants pourront aussi s’approvisionner pour leurs marques préférées dans les boutiques de la ville nouvelle, où l’on peut régler avec la carte bleue à des prix nettement plus élevés.

Budget

Aux périodes conseillées, c’est-à-dire le printemps et l’automne, les billets d’avion sont encore un peu élevés : vous pouvez cependant trouver des allers retours à moins de 200 € pour la mi-octobre si vous vous y prenez assez tôt. Pour trois nuits dans une chambre double du riad Hadika Maria (par exemple) il vous en coûtera 165 €. Comptez 150 € à deux pour vos repas, sans vous priver mais en privilégiant les spécialités locales, et une centaine d’euros supplémentaires pour vos sorties et les achats dans les souks. Voici un WE prolongé qui vous revient à environ 800 € à deux ! Un dépaysement garanti à un coût raisonnable…

Plus d'informations sur la destination

Quand partir, que voir et que faire au Maroc
Quand partir, que voir et que faire à Marrakech