bateau croisière sur le NilEmbarquer sur le Nil à bord d’un bateau de croisière, qu’il s’agisse d’un paquebot assez luxueux ou d’une felouque aménagée pour ce type de transport, vous apportera sans aucun doute cet exceptionnel sentiment de découverte de contrées inexplorées.

D’aucuns pensent que cette façon de découvrir l’Egypte n’est pas la meilleure : concentration extrême de touristes, harcèlement des marchands lors des escales pour tirer un maximum d’euros aux voyageurs, isolement dans la « bulle » du bateau par rapport à la population égyptienne que vous ne découvrirez que dans des conditions artificielles… Cela étant dit, il n’en reste pas moins que la descente du Nil peut aussi être un beau moment entre parenthèses : à vous de choisir votre croisière de façon à ce qu’elle vous permette de découvrir pleinement cette partie de l’Egypte.

Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous : la felouque petit format, qui accueille une demi-douzaine de personnes plus les membres d’équipage, le « sandal », felouque plus importante et aménagée de façon plus luxueuse, ou encore les paquebots de différentes tailles et de différents niveaux qui sillonnent le Nil, affrétés par de nombreux tour-operators, avec cabines individuelles ou doubles et piscine sur le pont. L’itinéraire, lui, subira assez peu de variations : la partie du fleuve ouverte à la navigation se trouve entre Louxor et Assouan et représente environ 200 kilomètres. Vous pourrez donc effectuer le trajet complet, ou bien choisir des parties, Assouan/Esna ou Assouan/Edfou, ou Esna/Louxor…

temple louxorVous aurez ainsi l’occasion de découvrir les incontournables du pays, comme le temple de Karnak, le petit village nubien de l’île Éléphantine et ses ruines antiques, le temple de Philae, le temple de Kom-Ombo dédié au Dieu Crocodile, les tombes sublimes de la Vallée des Rois, ceux de Ramses-Hachepsout… Mais au-delà des visites des sublimes monuments laissés par les pharaons et leurs contemporains, vous irez aussi à la découverte des villages nubiens au gré des villages traversés, avec leurs maisons basses décorées de couleurs et de fresques, que vous serez certainement invités à visiter. Vous regarderez défiler lentement les rives du fleuve alors que le soleil se couche et que résonne l’appel du muezzin dans les minarets proches, vos yeux glisseront sur les berges parfois désertiques, parfois plantées de palmeraies paradisiaques, de manguiers ou de bananiers, vous vous laisserez baigner par la lumière si particulière de l’Egypte, si pure et transparente, et bercer par les mouvements lents du fleuve, qui vous donnera pour de bon la sensation étrange d’être passé soudain dans un autre monde, en d’autres temps…

Un conseil : l’option « felouque » entre amis vous permet une meilleure approche du pays, vous serez en contact permanent avec les felouquiers qui animeront vos soirées avec des chants et des feux sur les rives et confectionneront aussi vos repas pris à bord, vous découvrirez une navigation uniquement à la voile qui vous rapprochera encore un peu plus des civilisations anciennes, vous pourrez faire halte plus librement et même vous baigner dans le Nil à certains endroits… Cela compensera largement les conditions un peu spartiates du voyage : nuit sur le pont à la belle étoile, peu d’intimité et pas de douche ni de toilettes. Pour les amateurs de confort, des felouques plus grandes sont aménagées de façon plus luxueuse et offrent une bonne alternative…(cf. le site www.rives-du-monde.com)

Plus d'informations sur la destination

Quand partir, que voir et que faire en Egypte
Quand partir, que voir et que faire au Caire