Cathédrale de StrasbourgQue voir et que faire

La cathédrale Notre-Dame : époustouflant chef d’œuvre d’art gothique, la cathédrale (romane à l’origine) fut commencée en 1015, et la flèche actuelle, haute de 142 mètres, terminée en 1439. A la fois immense et d’une délicatesse infinie, la cathédrale présente une façade très ornementée, sur laquelle se déroulent des centaines de scènes sculptées dans le grès rose, à observer comme autant d’histoires issues du Moyen Age. A l’intérieur, on peut admirer des vitraux et une rosace superbes, ainsi qu’un orgue gigantesque, et une horloge astronomique de la Renaissance qui met en scène un défilé des Apôtres chaque jour à 12H30.



La maison Kammerzell : bien qu’elle ait le nom de son ancien propriétaire du 19ème siècle, l’épicier Kammerzell, c’est à un marchand de fromages du 15ème, Martin Braun, qu’elle est redevable de son apparence, avec le superbe décor de sa façade qui s’inspire tant de la Bible que des mythes grecs de l’Antiquité ou de scènes du Moyen Age. A l’intérieur, vous admirerez également les peintures murales de Scnhug, créées en 1905.



La Petite France : sans doute le quartier le plus remarquable de la ville, il est construit le long de l’eau, car c’était là que vivaient jadis les tanneurs, les pêcheurs et les meuniers. On ne peut qu’être admiratif devant ces belles maisons à colombages du 16ème et 17ème siècles, avec leurs toits à fortes pentes.



L’église Saint-Thomas : elle est destinée au culte protestant. Belle représentation de l’art gothique alsacien, elle abrite un mausolée grandiose conçu et réalisé par Saxe, exemple impressionnant de l’art funéraire baroque du 18ème.



La terrasse panoramique du Barrage Vauban : bâti en 1690, le Barrage Vauban ou Grande Ecluse, destinée à inonder si nécessaire le sud de la ville, possède à son sommet une terrasse panoramique d’où admirer la ville et ses canaux.



La place de la République : elle date de l’époque où la ville appartenait à l’Allemagne et fut construite entre 1871 et 1918. Les routes y sont larges, les logements plutôt cossus, et les constructions élégantes, cela au milieu d’espaces verts très bien entretenus. Au milieu est érigé le monument aux morts qui rappelle la situation des Alsaciens, en mettant en scène une mère avec un de ses fils mort pour la France et l’autre pour l’Allemagne, à l’époque de chacune des deux guerres mondiales.



L’Opéra, ou ancien Théâtre Napoléon : il a été construit en 1821 sur la place Broglie, et restauré en 1888 après les bombardements allemands. Il possède une façade de style néo-classique avec un péristyle formé de 6 colonnes ioniques surmontées de statues des muses.



La Maison des tanneurs : située le long d’un bras de l’Ill dans le quartier de la Petite France, cette maison témoigne parfaitement de la vie des artisans, avec ses deux étages et ses colombages, ses greniers dominant la rue, ses galeries donnant sur la rivière créant ainsi de bonnes conditions de travail aux tanneurs pour le séchage des peaux.



Le musée d’art moderne et contemporain : il se trouve sur les bords de l’Ill dans le quartier historique de la ville et possède de vastes espaces d’exposition, des collections permanentes, une bibliothèque, un auditorium, un restaurant et une boutique. Les œuvres exposées concernent surtout l’Europe occidentale et une période comprise entre 1870 et nos jours. Jouant sur l’effet de transparence, l’architecture du musée s’appuie sur les surfaces vitrées, l’acier et le verre, comme la grande nef qui sert d’épine dorsale à l’ensemble et distribue les différentes zones.



Le Musée Alsacien : abrité par trois maisons de style renaissance, ce musée rassemble du mobilier et de l’outillage agricole et viticole, des céramiques, des costumes, de l’art religieux, des jouets, des éléments d’imagerie populaire, et il fut destiné, au moment de sa création en 1907, à sauvegarder le patrimoine alsacien alors que l’Alsace devenait une région allemande.



marché de noël à StrasbourgActivités à pratiquer



· Effectuer une promenade en barque dans le parc de l’Orangerie.
· Essayer un circuit culinaire thématique avec Food and city tours, qui permet une découverte de la ville à travers des dégustations, accompagnée par des professionnels.
· Monter les 332 marches jusqu’à la plateforme de la cathédrale, dans son escalier en colimaçon au cœur de l’édifice, et découvrir un extraordinaire panorama qui va jusqu’à la Forêt-Noire s’il fait beau.
· Assister à une séance au Planétarium, dans la grande coupole de l’observatoire construit en 1880.
· Avec des enfants, faire un tour dans Le Vaisseau : une structure qui met en avant la culture scientifique à travers des activités ludiques à partager en famille.



Transports



Strasbourg se trouve à un carrefour de plusieurs voies de communication européennes, ce qui en fait une ville facile d’accès. On peut y arriver par l’autoroute, de Paris ou Munich, ou encore de Lyon ou Francfort. Le train quant à lui dessert un axe Paris-Budapest, et l’aéroport international, situé à 15 km à Entzheim, la relie à une cinquantaine de destinations dans le monde. Pour vos déplacements dans la ville, le tramway offre 60 kilomètres de ligne, c’est le plus long du pays. Il existe aussi un réseau de bus avec plus d’une quarantaine de lignes. Les pistes cyclables très nombreuses permettent une circulation aisée à vélo, d’autant que le réseau est très bien signalé et très sûr.



Se loger



Vous trouverez de nombreux modes d’hébergement à Strasbourg, hôtels, chambres d’hôtes, meublés de tourisme, et même auberges de jeunesse et campings. Pour les bourses modestes, l’Auberge de Jeunesse des 2 Rives propose 64 chambres à des prix défiant toute concurrence. Pour le reste, vous aurez le choix tant dans la ville que dans ses environs proches selon vos souhaits, que vous préfériez les chaines internationales ou les établissements plus pittoresques dans le centre historique. Côté chambre d’hôtes, à signaler Le Loft 13 à 350 mètres de la cathédrale, ses chambres avec poutres apparentes et vue panoramique, et leur décor chaleureux et contemporain à la fois (à partir de 150 € la nuit). Plus excentrées et plus simples, les chambres du Fil à Linge, à 10 minutes en tram du centre, offrent un bon rapport qualité/prix (à partir de 50 € la nuit).



Strasbourg, La Petite France, FranceSe nourrir



Vous mangerez bien à Strasbourg : la gastronomie y occupe une place de choix, entre traditions culinaires et créativité des chefs actuels. Nombre de spécialités vous seront proposées, choucroute bien sûr, tarte flambée, baeckeofe, fleischschneke (escargots de viande), kougelhof, dans des tavernes et brasseries toujours conviviales. Sans oublier la bière pour accompagner les plats, ni le fameux Munster au goût prononcé mais délicieux. Et tant d’autres ! Un exemple où goûter une cuisine traditionnelle dans un cadre sympathique et à un prix très abordable, le Winstub’kaechele, dans la rue de l’Argile. Dans le même esprit mais plus gastronomique, le Buerehiesel, où la cuisine alsacienne est très agréablement revisitée, se situe dans le Parc de l’Orangerie.



Sortir



Discothèques, lieux de spectacle, bars sur l’eau, pubs, même si la ville n’est pas la reine des noctambules, il existe différents points de chute pour les amateurs de virées nocturnes. Quelques exemples : le Barco Latino, bar-péniche avec ambiance cubaine, sur le quai des Pêcheurs ; l’Académie de la bière, qui, comme son nom l’indique, sert des bières mais aussi des repas dans un décor typiquement alsacien ; l’Agora, discothèque avec soirées étudiantes tous les mercredis ; le Café des Anges, lieu mythique où assister à des concerts et découvrir de nouveaux DJ.



Shopping



Que rapporter de son long week-end à Strasbourg ? Bière, vin d’Alsace, spécialités gourmandes, ou cadeaux glanés sur le marché de Noël en décembre, seront bien sûr au programme de vos achats en ville. Voici en outre une ou deux adresses où trouver des souvenirs : la boutique Le Coin d’Alsace, dans la partie piétonne, avec ses objets régionaux, en poterie et vannerie, et ses textiles divers déclinés en nappes, torchons, tabliers ou abat-jours ; Les pains d’épice Mireille Oster, où vous pourrez en outre apprendre à cuisiner avec le pain d’épices ; l’Atelier-boutique de Céramique Pierre Roux où trouver des pièces de vaisselle à la fois originales et sobres.