Le Cap Vert est un archipel, mais parmi les îles qui le composent, il en est deux un peu à part, très prisées pour des vacances paradisiaques malgré leur petite superficie : Boa Vista et Sal.

Boa Vista

desert et mer au loin à Boa VistaCaractérisée par ses dunes immenses, cette île possède un diamètre d’environ 30 km, qui ne l’empêche pas de rassembler des paysages très contrastés, nous donnant ainsi l’impression qu’elle est bien plus grande que dans la réalité. Les deux massifs dunaires, le Deserto de Viana et la Praia de Chaves, lui confèrent des allures de Sahara, tandis que les longues plages de sable blanc aux contours infinis en font un site balnéaire privilégié, en particulier pour les sports nautiques comme le surf ou la planche à voile, et les hôtels s’y multiplient ces dernières années. Attention cependant aux baignades qui peuvent être dangereuses car le vent souffle fort et la mer est très agitée !

Autres types de paysages à admirer sur l’île : des salines, des oasis plantées de palmiers et d’acacias, des montagnes, des plaines désertiques. Mais c’est surtout la musique nationale, la morna, qui donne son âme et sa couleur à l’île, avec un vivier de musiciens transmettant cet élément essentiel du peuple capverdien.

Outre l’accueil chaleureux des gens de l’île, vous apprécierez à n’en pas douter la cuisine locale à base de poissons frais, et les villages agricoles du nord, si pittoresques, comme Cabéço de Tarafos, ou Fundo de Figueiras.

Sal

plage du cap vertL’île doit son nom à l’exploitation des salines situées dans les cratères de l’ancien volcan qu’elle abritait, et dont les traces sont encore bien visibles, bien que l’on ait abandonné cette industrie depuis longtemps. Aujourd’hui, la beauté des lieux, malgré sa platitude, en a fait une destination balnéaire importante, et l’aéroport international Amilcar Cabral y a bien participé.

A Santa Maria, petite ville la plus touristique de l’île, les amateurs de bains de mer et les férus de planche à voile trouveront incontestablement leur bonheur : plage de sable doré, mer chaude, beaux hôtels, restaurants servant la gastronomie locale, musiciens des rues inspirés, départs pour de nombreuses excursions.

Malgré la sécheresse évidente de l’île, où il ne pleut que deux jours par an, qui pourrait la rendre hostile, vous serez étonnés de trouver des paysages séduisants, comme sur la côte nord-ouest la piscine naturelle de Buracano, où vous serez émerveillé par l’eau turquoise clapotant contre le noir des roches.

Et pour les amateurs de bateau, une sortie en mer entre eau et sable à la rencontre des dauphins devrait vous laisser un goût de bout du monde inoubliable.

Plus d’informations sur la destination

Quand partir, que voir et que faire au Cap Vert