L’île de Saint-Martin, aux Antilles, se divise en une partie française et une autre néerlandaise. Son chef-lieu, côté français, se nomme Marigot, et ses 53 km2 abritent environ 35 mille habitants. Sorte de paradis touristique situé à 250 kilomètres de la Guadeloupe, Saint-Martin étale sous le soleil ses plages de sable blanc et ses villages côtiers, ses collines et ses vallons couverts de forêt tropicale et où culmine à 411 mètres d’altitude le Pic du Paradis.

Marigot, capitale de Saint MartinLa capitale déjà citée, Marigot, vous propose ses restaurants souvent délicieux où se côtoient cuisine traditionnelle et cuisine créole, recettes chinoises ou indiennes, au gré des diverses nationalités qui peuplent l’île. Vous y flânerez sur le marché entre les étals  de fruits tropicaux et de poissons frais du jour, vous grimperez jusqu’au Fort Louis pour goûter le panorama qui s’offre à vous des hauteurs, vous visiterez le Musée de Saint-Martin « Sur la trace des Arawaks » (qui ont été les premiers à peupler l’île), qui vous permettra de découvrir son histoire entre l’époque précolombienne et la période actuelle.

D’autres villages de l’île méritent également le détour : les petites maisons de Grand Case avec leurs jardins fleuris d’hibiscus, ainsi que ses restaurants du bord de plage très appréciés des gourmands, la roche gravée précolombienne de Moho située à Quartier d’Orléans, le musée du Café et des traditions à Chevrise, et, à l’intérieur des terres, le joli village de Colombier, sans oublier côté hollandais la capitale Philipsburg et le petit port d’Oyster Pond.

Il n’en reste pas moins que les ressources naturelles sont sans doute ce qui fait le charme de l’île : à vous de dénicher les plages encerclées de rochers, avec leurs eaux transparentes et tièdes et leurs cocotiers pour parfaire le décor paradisiaque. Si vous n’aimez pas rester simplement à paresser au soleil, de nombreux sports nautiques peuvent y être pratiqués : plongée libre ou avec bouteilles, windsurf, sortie en bateaux, kayak de mer, parachute ascensionnel, jet-ski, pêche au thon ou à l’espadon.

Les autres sports ne sont pas absents pour autant : randonnées dans les sentiers balisés (sur des distances courtes en rapport avec la taille de l’île !), balades à cheval, tennis, squash, et les amateurs de golf pourront profiter des 18 trous dans la partie hollandaise de Saint-Martin.

Les inconditionnels de shopping satisferont largement leurs envies dans les nombreuses boutiques de luxe qui offrent à profusion parfums, vêtements, bijoux, souvent de marques prestigieuses, à des prix intéressants puisque Saint-Martin est une zone franche.

Si vous préférez l’authenticité, enfoncez-vous un peu à l’intérieur des terres, où la population vit encore selon des traditions bien ancrées, en particulier avec une vraie solidarité sociale fortement colorée de religion. Le catholicisme est en effet ici très prégnant.

Enfin, sachez que même si Saint-Martin demeure une destination plutôt chère, vous pouvez trouver hors saison, soit entre avril et décembre, des hébergements et des restaurants abordables. Mais côté climat, vous devrez affronter des pluies souvent violentes et capricieuses, même si les températures restent très agréables.