Paysage de l'Orne

Orne

C’est le département le plus au sud de la Normandie, et qui ne possède aucun accès à la mer. A l’abri de ses collines et de ses forêts, il cache plusieurs facettes très différentes et assez peu connues des touristes : manoirs et maisons de granit, herbages riches où paissent les chevaux de course, haras. Sa sérénité convient parfaitement aux randonneurs, aux cyclistes ou aux cavaliers, ainsi qu’aux gourmands et aux gourmets.

Choisir de parcourir l’Orne, c’est préférer les chemins de traverse aux grands axes : et là, hormis des sites renommés comme le Haras du Pin ou Alençon et sa dentelle, vous aurez le plaisir de découvrir des paysages plus variés, et même des reliefs plus escarpés, avec comme point culminant le Mont des Avaloirs.

L’Orne comprend une mosaïque de paysages constituée par ses différentes mini-régions : le Pays d’Auge qu’il partage avec le Calvados voisin, avec ses vallons tranquilles, pays du camembert et de la pomme, et lieu de la Bataille de Normandie ; une partie de la Suisse Normande, entre torrents et montagnes, où pêcheurs et randonneurs seront comblés, ainsi que les amateurs d’activités comme l’accrobranche ou le kayak ; plus au sud, le pays du Bocage, autour de Bagnoles de l’Orne, avec ses petits chemins et ses poiriers ; juste à l’est, le Pays d’Alençon déjà cité, avec ses châteaux, sa cathédrale et sa dentelle, mais aussi le château de Carrouges et la maison natale de Sainte Thérèse de Lisieux, ou Saint Céneri le Gerei, classé comme l’un des plus beaux villages de France ; puis le Perche où des manoirs de caractère dominent des collines verdoyantes et des prairies bien grasses ; au nord, le Pays d’Ouche offre ses étangs et ses ruisseaux aux amateurs de pêche, mais aussi ses nombreux villages authentiques, et ses témoignages d’une industrie métallurgique importante.

Si vous préférez des visites plus thématiques, vous aurez plusieurs possibilités : suivre un itinéraire « parc et jardins », avec la Ferme Ornée de Carrouges, les Jardins de la Mansonière ou le Jardin retiré, pour ne citer que quelques exemples ; celui des édifices religieux, avec la basilique Notre-Dame d’Alençon, l’Eglise Saint Germain d’Argentan et le Centre Tibétain d’Aubry-le-Panthou, entre bien d’autres ; ou encore celui des musées, avec le Musée des Beaux-arts et de la Dentelle à Alençon, l’Atelier de fabrication du Point d’Argentan à Argentan, ou le Musée de la Comtesse de Ségur à Aube, ce qui ne représente qu’une petite partie de tout ce que vous pourrez explorer.

Il existe aussi plusieurs voies vertes aménagées sur d’anciennes voies de chemin de fer et qui vous permettront d découvrir à votre rythme, à pied, à cheval ou à vélo, les trésors de ce département encore très confidentiel.