Abonnement aux bons plans voyage :

| | | | |





Destinations récentes

Calangute

Millau

Oyonnax

Madurai

Pondichery

Abbeville

Montelimar

Da Lat

Val Thorens

Honfleur



Belize (drapeau) Belize : Climat, météo et guide de voyage

       
Belize

Quand partir au Belize ?

Partir à BelmopanLa meilleure période pour visiter le Belize est l'hiver, pendant la saison sèche, de préférence entre janvier et mars, bien qu'il s'agisse en conséquence du pic de la saison touristique.




Très favorable Favorable Moyenne Défavorable Très défavorable


Le climat au Belize


La chaleur et l’humidité marque le climat de ce petit pays tout au long de l’année, sauf dans les monts Mayas où les températures sont agréables dans la journée et fraiches la nuit. Il y a un peu moins de pluies au nord, alors qu’elles sont très fréquentes dans les forêts tropicales du Sud. Il existe de fort risque d’ouragans entre août et octobre.

Les îles qui émaillent la côte sont rafraichies par une brise tropicale qui contraste avec la moiteur du continent. Pour visiter agréablement le pays, préférez la saison sèche, entre janvier et mars, même si c’est la saison la plus touristique et que les hébergements y sont plus coûteux.
 

Météo et température du jour



condictions actuelles : Pluie | 29.8°C
PLUIE

À Belmopan, le 20-04-2018 à 19 h 06 GMT
(heure locale : 05 h 06)

Afficher le bulletin météo complet
et les prévisions à 5 jours



Belize : Carte

Belize : carte et plans
 

Liens commerciaux



Informations pratiques


À savoir avant le départ

Pourquoi partir au Belize ?

  • Détente et loisirs : 4 / 5
  • Culture et villes : 3 / 5
  • Nature et paysages : 5 / 5
 

Votre budget au Belize

Budget vacances au Belize

Budget moyen

En séjour tout compris

Séjour : 3154 € / semaine
  (classé 207ᵉ pays / 222)

En voyage individuel

Vol AR : 760 €
  (classé 148ᵉ pays / 222)

Sur place : 67 € / jour
  (classé 89ᵉ pays / 222)


Evaluez vos dépenses en consultant les prix moyens pratiqués sur notre page dédiée au budget au Belize



Que voir et que faire au Belize


Le Belize est une forêt tropicale qui s’ouvre sur la mer des Caraïbes. Peuplé essentiellement de descendants d’esclaves venant de Jamaïque (340 000 habitants), ce pays offre un étonnant mélange d’atmosphère africaine et de culture britannique (la langue officielle est l’anglais). On trouve en outre de nombreux sites mayas dans les profondeurs de sa forêt, un littoral de plus de 250 kilomètres, et de multiples petites îles, les cayes, longeant une sublime barrière de corail, où l’on peut pratiquer la plongée.

Vous pourrez visiter Belize City, qui fut la capitale avant d’être en partie détruite par le cyclone Hattie en 1961, encore pleine de couleurs et de séduction malgré sa décrépitude : le palais de justice, le palais du gouverneur, le parc de Battlefield, la cathédrale St John’s, les jolies maisons en bois du nord de la ville, et les constructions victoriennes de Fort Georges District sont à découvrir.

Les petites îles (ou cayes) offrent aussi au voyageur de belles surprises : les sites de plongée superbes de Caye Caulker, l’ancien port de pêche d’Ambergris Caye devenu aujourd’hui un site touristique aussi prisé que décontracté, avec de nombreuses possibilités de sports nautiques, en sont deux exemples les plus appréciés des visiteurs.

Autre site à voir absolument, celui de Lamanai dans le New River Lagoon, au sein d’une réserve archéologique que vous atteindrez en remontant en bateau la rivière, et où vous découvrirez des vestiges mayas datant de 1500 av. J.-C., dont une construction de 34 mètres de hauteur, au milieu d’une jungle plantée d’essences luxuriantes et peuplée de singes hurleurs. Un autre site maya, celui de Xunantunich, domine une colline au-dessus de la Mopan River, et cet endroit, bien qu’envahi par la végétation, possède une vraie beauté sauvage.

Ne manquez pas non plus la Jaguar Reserve, fondée en 1984, qui accueille sur ses 40 hectares une faune locale spectaculaire de pumas et de jaguars, d’ocelots et de pécaris, de boas constrictors et d’agoutis. Au large du Belize, accessible en bateau, le Grand Trou Bleu, curiosité maritime rendue célèbre par le Commandant Cousteau, d'un diamètre de plus de 300 mètres et d'une profondeur mesurée pour 120 mètres.
 

Le Belize en pratique


Il vous faut pour entrer au Belize un passeport avec 6 mois de validité minimum, et une autorisation de séjour valable un mois et pouvant être renouvelée pour 30 jours. Bon à savoir : au moment du départ, on doit payer une taxe de sortie.
Pour aller à Belize, on peut prendre un avion au départ de Miami, Los Angeles ou Houston, mais aussi depuis le Guatemala. On atterrit au nord de la ville de Belize à l’aéroport Philip Goldson. On peut aussi emprunter le bateau, et la route en provenance du Mexique.

La devise en cours est le dollar Belize, mais vous pouvez payer partout en dollars US (1US$ vaut 2 $Bz).
Budget : il vous faudra prévoir comme budget journalier entre un peu moins d’une centaine d’euros, sur la base d’une chambre double à 50 € et de repas à 10 € par personne.

Il n’y a aucun problème sanitaire dans ce pays, mais quelques précautions sont à prendre si vous passez quelques temps dans la jungle (protection contre les moustiques, boire de l’eau en bouteille).

Pour vos déplacements dans le pays, les bus sont très nombreux et s’arrêtent un peu partout, mais il ne faut pas être exigeant sur le confort et la rapidité. On peut également louer une voiture si on a plus de 25 ans. Des bateaux vous transportent vers les îles, il existe plusieurs compagnies qui assurent ces trajets en hors-bord. Il y a aussi des vols intérieurs qui font les liaisons entre les cayes et les villes principales du pays. On peut aussi effectuer pas mal de trajets à vélo à condition d’être prudents.

Concernant le shopping, vous pourrez rapporter des tissus indiens faits main, des poteries en terre cuite, des masques de bois.


Demandez un devis pour un voyage personnalisé avec EVANEOS








       

Où et quand partir - When and Where to Go - Wohin und wann reisen - Dónde y cuándo salir - Dove e quando partire - Onde e quando partir