Abonnement aux bons plans voyage :

| | | | |





Destinations récentes

Narbonne-Plage

Saint-Tropez

Antibes Juan-les-Pins

Concarneau

Manali

Houlgate

Calangute

Millau

Oyonnax

Madurai



Syrie (drapeau) Syrie : Climat, météo et guide de voyage

       
Syrie

Attention : Ce pays présente actuellement des risques de sécurité importants.

Quand partir en Syrie ?

Partir à DamasLes meilleures saisons pour se rendre en Syrie sont le printemps et l'automne : vous éviterez ainsi les chaleurs parfois extrêmes de l'été.




Très favorable Favorable Moyenne Défavorable Très défavorable


Le climat en Syrie


Le littoral connaît un climat typiquement méditerranéen, avec une grosse chaleur pendant l’été, des vents humides venant de la mer, et un hiver assez frais et pluvieux.

Les régions montagneuses subissent un climat plus rigoureux, avec des températures quelquefois inférieures à zéro en janvier, et des chutes de neige assez fréquentes.


Les meilleures périodes pour visiter le pays sont le printemps et l’automne, grâce à la douceur des températures mais aussi à la très belle lumière qui règne aux intersaisons.
 

Météo et température du jour



condictions actuelles : Ciel dégagé | 32°C
CIEL DÉGAGÉ

À Damas, le 18-07-2018 à 19 h 00 GMT
(heure locale : 22 h 00)

Afficher le bulletin météo complet
et les prévisions à 5 jours



Syrie : Carte

Syrie : carte et plans
 

Liens commerciaux



Informations pratiques


À savoir avant le départ

Pourquoi partir en Syrie ?

  • Détente et loisirs : 0 / 5
  • Culture et villes : 4 / 5
  • Nature et paysages : 2 / 5
 

Votre budget en Syrie

Budget vacances en Syrie

Budget moyen

En séjour tout compris

Séjour : 1833 € / semaine
  (classé 131ᵉ pays / 222)

En voyage individuel

Vol AR : 310 €
  (classé 61ᵉ pays / 222)

Sur place : 67 € / jour
  (classé 87ᵉ pays / 222)


Evaluez vos dépenses en consultant les prix moyens pratiqués sur notre page dédiée au budget en Syrie



Que voir et que faire en Syrie


Très intéressante à plus d’un titre, la Syrie est un pays à découvrir : elle est considérée comme un des berceaux de l’humanité, et plusieurs peuples et religions s’y côtoient.

Damas, la capitale, n’est pas le moindre de ses atouts : elle est tout d’abord l’une des plus anciennes villes du monde, et de nombreux sites méritent le détour. Les remparts de la vieille ville, le souk al-Hamadiyyeh, la mosquée des Omeyyades, le mausolée de Saladin, le palais Azem, le Musée national, le mont Qassium, sont quelques unes des merveilles à ne pas rater.

Alep est une autre ville très ancienne, ainsi qu’un carrefour commercial entre les pays méditerranéens et l’Asie, et vous y visiterez avec bonheur les souks labyrinthiques, le musée, la superbe citadelle qui domine la cité.

Palmyre représente la plus grande oasis du désert de Syrie : vous pourrez y découvrir le Musée dans la ville nouvelle, mais aussi les ruines avec leur immense colonnade, la citadelle de Qala’at ibn Mann, et les tours funéraires carrées.

Hama, ville paisible, vous permettra de vous reposer grâce à la sérénité qui se dégage de sa situation au bord du fleuve, de ses maisons blanches et de ses jardins, avant d’en repartir pour découvrir le site d’Apamée, avec sa superbe voie pavée sur laquelle a marché Cléopâtre.
 

La Syrie en pratique


La plupart des compagnies aériennes européennes desservent l’aéroport de Damas.

Vous devez obligatoirement présenter un visa, et votre séjour ne peut excéder 15 jours, à moins de le faire renouveler.

La devise en cours est la livre syrienne. Le budget à prévoir pour votre vie quotidienne est plutôt modéré : 25 € pour une chambre double est en général suffisant, et vous pourrez manger un repas correct pour moins de 10 €. Les transports sont généralement très peu chers.

Il n’y a aucun problème de santé à signaler, mais comme toujours mettez à jour vos vaccinations classiques, et si possible ajoutez-y celles contre la typhoïde et l’hépatite A. Prenez garde à l’eau que vous buvez et lavez les fruits et les légumes. Protégez-vous correctement du soleil.

Evitez les déplacements aux abords de la frontière irakienne.

Pour vos déplacements à l’intérieur du pays, les bus sont vraiment économiques et beaucoup sont confortables voire luxueux.

Quelques suggestions pour ceux qui souhaitent rapporter des souvenirs : objets en bois, tissus damassés, fruits secs, chocolat, confiserie à base de pâte d’amande, savon d’Alep, verre soufflé, narguilé, keffieh et galabieh (djellaba).


Articles sur la destination


Sur la route de la soie, dans les pas de la légende

Le Mag QuandPartir

Rassemblant tout un réseau de chemins caravaniers qui reliaient l’Europe à l’Asie, la Route de la Soie partait de la Méditerranée, traversait l’Asie Centrale et atteignait la Chine, transportant la soie chinoise, les épices d’Inde, les tissus de Byzance, les objets en argent d’Iran… Elle parcourait les déserts et les oasis, enjambait les fleuves, se faufilait entre les cols. Route commerciale depuis 3 siècles avant J.-C., son activité perdura comme telle jusqu’au 16ème siècle, permettant tout autant de véhiculer les objets que les cultures et les religions, mêlant les civilisations et résistant aux guerres et aux fléaux. Découvrir la route de la soie aujourd’hui, c’est admirer des paysages fabuleux mais aussi aller à la rencontre de régions reculées et de cultures différentes.

lire la suite...





       

Où et quand partir - When and Where to Go - Wohin und wann reisen - Dónde y cuándo salir - Dove e quando partire - Onde e quando partir