L’alimentation aux sports d’hiver doit être bien adaptée à la dépense physique et au climat. En général, vous avez une activité beaucoup plus intense à la neige que pendant le reste de l’année, et votre corps n’a pas besoin des mêmes apports caloriques. Voici donc quelques conseils pour vous nourrir correctement.

tartiflettePoint fort, le petit déjeuner : très complet et calorique, il doit être plus copieux que d’ordinaire. Complétez par un jus d’orange votre thé ou café, et prenez des céréales en plus de vos tartines habituelles. Un laitage sera également bienvenu, et les amateurs pourront y ajouter des œufs, au plat, brouillés ou en omelette selon leur préférence.

Le déjeuner doit reconstituer les réserves que vous avez bien entamées pendant votre matinée de ski : les féculents sont donc fortement recommandés : pâtes, riz, pour accompagner votre viande. Et buvez beaucoup, de l’eau de préférence.

Pour le diner, n’hésitez pas à manger copieusement : soupe roborative et réhydratante, viande ou poisson, fromages et fruits frais. Raclette et fondue devront être occasionnelles et réservées aux soirs de fête !

Autre point d’importance, les petites collations à savourer sur les pistes en cas de coup de barre : remplissez vos poches avec des fruits secs, éventuellement des barres de céréales ou des boissons énergétiques. Et prenez un goûter en même temps que vos enfants, ils en ont particulièrement besoin pendant un séjour à la neige !
Enfin, n’oubliez pas de vous hydrater le plus régulièrement possible.

La gastronomie montagnarde est un des facteurs qui permet d’affronter le froid : vous auriez donc tort de vous priver des plaisirs de la table pendant votre séjour à la neige. Voici quelques plats plus ou moins célèbres qui régaleront vos papilles tout en vous apportant des calories.
Le fromage est souvent à la base des recettes montagnardes, allant du Beaufort au comté et à l’emmental ou au munster en passant par le cantal ou la tomme de Savoie. En voici quelques exemples :

La fondue savoyarde : mélange de fromage fondu et de vin blanc, elle se déguste de façon conviviale (immortalisée par le film « Les bronzés font du ski ») en trempant un morceau de pain dans le caquelon à l’aide d’une pique.

La raclette : encore du fromage fondu mais cette fois-ci accompagné de charcuterie et de pommes de terre.

La tartiflette : au reblochon, ce plat unique sous forme de tarte est également à base de pommes de terre mais aussi d’oignons et de lardons. Très complet après une bonne journée de ski !

La truffade : équivalent approximatif de la tartiflette côté Massif Central, on y trouve du lard et de l’ail en lieu et place des lardons et oignons, et le fromage employé est le cantal évidemment.

La garbure : pas de fromage dans cette recette typique des Pyrénées, mais une soupe faite aves les légumes de saisons et les viandes que l’on a sous la main : confit de canard, jambon ou saucisse…

De quoi résister aux grands froids !

En savoir plus :

Notre dossier ski sur Quand Partir