Si vous entendez parler pendant votre voyage en Chine de la plage rouge et si vous vous promenez en automne, ne la manquez pas : pas de sable, pas de vagues, pas de transats ni de parasols… La plage rouge est très particulière, si particulière même, que vous ne pourrez voir ça qu’ici. Ce spectacle n’existe nulle part ailleurs dans le monde.

La plage rouge de PanjinDans la province du Liaoning, au Nord-Est de la République populaire de Chine, une zone humide de plus de 300 000 ha s’étend sur le xian de Dawa (province du Liaoning) de la  municipalité de Panjin. C’est à l’embouchure de la rivière Liaohe et c’ est un sanctuaire pour la faune sauvage locale. Cet endroit est recouvert de roseaux spécifiques, appelés suaeda salasa. Cette variété qui en quelque sorte est une « mauvaise herbe » commence à pousser en avril et mai. Bien verte pendant tous les mois de printemps et d’été, la suaeda, se pare d’une magnifique robe rouge en automne. C’est ici la plus grande roselière au monde.

Vous êtes dans une zone de marais et de roseaux, un endroit de la planète où prospère un écosystème exceptionnel. Pas moins de 260 espèces d’oiseaux, ainsi que 400 espèces d’animaux sauvages, vous pourrez y observer les Grues de la Couronne, en voie de disparition. La région est d’ailleurs appelée « la maison des grues ». A écosystème exceptionnel donc, préservation exceptionnelle… C’est pourquoi l’Etat protège ce lieu de vie depuis 1988.  Une partie de la plage est interdite au public, mais  des ponts suspendus ont été aménagés pour que vous puissiez vous promener au-dessus de ce « miracle de la nature ». La province du Liaoning et l’Agence française de développement (AFD), coopèrent depuis 2013, pour la sauvegarde et restauration de la zone humide.

Un peu d’histoire

Le roseau ici,  est utilisé pour produire du papier. Cependant, durant la révolution culturelle de Mao, une partie des marais a été transformée afin d’y produire des céréales. Des infrastructures hydrauliques ont été construites, puis sous Deng Xiaoping, l’extraction du pétrole devient prioritaire dans la zone. Heureusement une prise de conscience des problèmes environnementaux, alliée à l’assèchement des nappes pétrolifères,  et certainement la vision d’une extension du  tourisme de la région,  a convaincu le gouvernement de restaurer la zone humide et surtout de  protéger la biodiversité.

On considère souvent Red Beach comme un des endroits les plus romantiques chinois. Les diverses structures, bancs, tables, ont été aménagés en forme de coeur, et de coeur rouge! Comme vous le savez le rouge est LA  couleur des chinois. Les robes de mariées ici sont écarlates, comme les vêtements de bébé, ça porte bonheur! le blanc est réservé lui, au deuil et aux larmes. Tradition en voie de disparition, car les jeunes chinois souhaitent (et c’est bien triste)  copier l’Occident, et se marient en blanc au grand dam des grands parents qui ne comprennent pas!

En attendant, parcourez en flânant les pilotis de bois de la plage de Panjin, c’est surréaliste, époustouflant, observez la faune exceptionnelle de l’endroit, et ramenez des clichés uniques!