Avec 45 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, la France se classe en 5e position dans la liste des pays possédant le plus grand nombre de sites. Depuis le Mont Saint Michel, premier site inscrit en 1979, aux Terres et Mers australes 40 ans plus tard, c’est toute la diversité architecturale, culturelle et naturelle française que nous vous invitons à découvrir dans ce panorama.

Le Mont-Saint-Michel et sa baie

Mont Saint MichelRecevant plus de 3 millions de visiteurs par an, le Mont-Saint-Michel, en Normandie, est incontestablement le site français le plus visité : il est également celui qui fut le premier inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO. Dressé au-dessus de sa baie où ont lieu les plus grandes marées d’Europe, cette « merveille de l’Occident » constitue également un site phare du tourisme religieux.

Cité médiévale, avec ses pont-levis, ses musées, ses maisons datant du 15ème siècle, mais surtout ses églises et sa somptueuse abbaye, qui sont à l’origine du développement du site par les bénédictins en 966, le tout entouré de rempart, l’ensemble du site offre un panorama extraordinaire sur la baie et ses marées gigantesques.

La Cathédrale de Chartres

Cathédrale de ChartresSituée en Eure-et-Loir, à 80 km de Paris, cette cathédrale est sans aucun doute la mieux conservée de son époque : construite avec les techniques de l’architecture romane, mais arborant un pur style gothique car datant pour sa reconstruction du 13ème siècle, suite à sa destruction par un incendie au 12ème siècle, elle est un haut lieu de pèlerinage et domine la ville mais aussi la plaine alentour. Edifiée par des compagnons réunis en confréries ou fraternités, elle porte la marque de leurs signatures sur certaines de ses pierres.

Elle a été classée au patrimoine mondial pour trois raisons essentielles : l’unité de son architecture et de sa décoration témoignant du génie créateur humain, son influence incontestable sur le développement de l’art gothique dans le monde, son caractère symbolique d’une réalité culturelle et esthétique à une époque donnée. De nombreux éléments de cet édifice méritent qu’on s’y arrête et on ne saurait les citer tous : le portail royal avec ses 24 statues et ses 300 figures, ses superbes vitraux, la magnifique rosace Nord, le labyrinthe du pavage de la nef avec ses 276 pierres blanches, l’horloge astronomique, pour n’en citer que quelques-uns.

Le palais et le parc de Versailles

Jardins de VersaillesLe parc et le château représentent au total un domaine de 850 hectares, ceci à quelques kilomètres de Paris : l’un et l’autre possèdent de merveilleux atouts pour les visiteurs, désireux de trouver ici détente et harmonie au sein d’une nature domptée, mais aussi curieux des rendez-vous et expositions programmés tout au long de l’année dans les galeries du palais. C’est Le Nôtre qui a créé le jardin entre 1661 et 1700, et son Grand Canal, ses bassins, ses fontaines, ses allées symétriques, ses statues, témoignent du fameux style « à la Française ».

Outre le château, où vous découvrirez la très célèbre Galerie des Glaces et les Grands Appartements du Roi, entre autres, le site compte aussi le Grand Trianon, avec son architecture et ses matériaux raffinés, conçu par Mansart, et le domaine de Marie-Antoinette, dont le goût personnel a pu s’exprimer pleinement dans la conception de cette partie. Nul doute que vous serez séduits par ce site exceptionnel qui vous transportera au temps du Roi Soleil pour quelques heures.

La Basilique et la colline de Vézelay

Basilique de VézelayBâtie sur une colline de Bourgogne, la ville de Vézelay doit sa renommée à sa basilique qui est une des étapes phares sur la route de Compostelle. Des moines et des moniales en assurent la visite et accueillent les visiteurs dans les hôtelleries contiguës. Chef-d’œuvre de l’architecture romane, elle a été construite au 12ème siècle et rénovée par Viollet-le-Duc au 19ème.

Elle comporte de nombreux éléments remarquables : le tympan qui se trouve au-dessus du portail central, le narthex et ses tribunes, la nef et ses voûtes majestueuses, le chœur gothique, entre autres, sont de pures merveilles. Mais vous apprécierez aussi la situation privilégiée de ce très beau village, sa proximité avec le Parc Naturel du Morvan et son environnement préservé dans des paysages superbes. Ne ratez pas les chants religieux des moines et moniales qui, plusieurs fois par jour, résonnent dans le cadre somptueux de la basilique.

Les grottes ornées de la vallée de la Vézère

LascauxLa vallée de la Vézère nous offre des traces de civilisations très anciennes, celles de l’époque préhistorique : les peintures murales de la grotte de Lascaux en sont l’exemple le plus connus, qui nous montrent des scènes de chasse dans lesquelles sont représentés plus de cent animaux dans un luxe de détails et des couleurs particulièrement riches. Il a aussi été découvert sur ce site des squelettes et un très grand nombre d’objets très bien conservés, riches d’enseignements pour l’histoire de cette période, qui remonte jusqu’au paléolithique.

Ce qui fait l’intérêt de ce site, c’est qu’il est très étendu et que les objets et les peintures ont tous été découverts dans un excellent état. La grotte de Lascaux est maintenant fermée au public, mais des reproductions à l’identique ont été réalisées à Lascaux II afin de permettre aux visiteurs d’avoir accès à ce patrimoine exceptionnel.

A voir aussi : l’abri Pataud aux Eyzies-de-Tayac, l’Abri du Poisson, la Grotte des Combarelles, celle de Rouffignac, par exemple. Attention, certains de ces sites sont accessibles uniquement sur rendez-vous, et avec un nombre de visiteurs limités.

Palais et parc de Fontainebleau

FontainebleauBâti au cœur d’une profonde forêt en Ile-de-France, le château et le parc de Fontainebleau furent jadis une résidence de chasse pour les rois de France à partir du 12ème siècle, puis François 1er lui fit subir quelques transformations au cours du 16ème siècle, faisant venir pour ce faire de célèbres artistes italiens, peintres, sculpteurs et architectes, qui donnèrent un caractère et un charme particuliers à ce site, et influencèrent de façon très importante le courant artistique français.

Les jardins eux aussi connurent de grandes modifications à cette époque et furent redessinés par Le Nôtre. Puis chaque souverain ensuite y laissa plus ou moins sa marque, et le palais fut sans cesse embelli au cours des règnes des différents monarques. Un certain nombre d’éléments y sont particulièrement remarquables : le célèbre escalier en fer-à-cheval, les grands appartements royaux et leurs fastueux décors, les deux boudoirs de Marie-Antoinette et leur merveilleux raffinement, la salle des Colonnes, le théâtre de Napoléon III, mais aussi les chapelles et les quatre musées, sans oublier les cours et jardins dont les ambiances variées vous transportent dans des univers toujours empreints de beauté et de rêverie.

La Cathédrale d’Amiens

Cathédrale d'AmiensSituée en Picardie, la cathédrale d’Amiens a été bâtie au 13ème siècle et est une des plus grandes églises gothiques de cette époque. Œuvre d’art majeure, elle se distingue par les sculptures très travaillées de sa façade principale et son plan très abouti et homogène.

Construite à l’origine en 1152, elle a été dévastée par un incendie en 1218, et sa reconstruction dura jusqu’en 1401. Outre la majesté qui s’en dégage quand on l’admire de l’extérieur, elle possède une hauteur de voûte remarquable (42,30 m), une nef pourvue de très belles chapelles latérales. Sa façade, particulièrement somptueuse, est flanquée de deux tours carrées, et ouverte de trois portails ornés de multiples statues. Une superbe statue du Christ surmonte le portail central.

A l’intérieur, de nombreuses baies et des vitraux permettent une lumière extraordinaire qui ajoute encore à la beauté du lieu.

Théâtre antique et ses abords et Arc de Triomphe d’Orange

Théatre antique d'OrangeC’est le théâtre antique le mieux conservé d’Europe : situé dans le Vaucluse, dans la vallée du Rhône, il est célèbre en particulier pour son superbe mur de scène. Celui-ci est partagé en trois niveaux, et dans le premier se trouve la Porte Royale par où entraient les acteurs principaux, et dont la niche centrale contient la statue d’Auguste, de plus de 3 mètres de haut. On peut aussi admirer l’imposante façade du théâtre, avec ses 103 mètres de longueur, et ses 37 mètres de hauteur, et également ses trois niveaux, dont le premier ouvre sur la scène et les coulisses, tandis que le troisième laisse entrer la lumière.

Autre élément incomparable, les gradins construits à flancs de colline et permettant l’accueil de 10 000 spectateurs, avec le demi-cercle de l’orchestra à leurs pieds, et enfin la scène flanquée de ses deux tours, large de 61 mètres et profonde de 13.
Autre site d’Orange, l’arc de Triomphe, qui marque l’entrée dans la ville ancienne, et symbolise la suprématie de Rome, avec son décor d’armes et d’objets maritimes.

Monuments romains et romans d’Arles

ArlesArles, ville située en région PACA, regorge de monuments datant d’un siècle avant J.-C. et des quelques siècles suivants : amphithéâtre et théâtre romains, galerie souterraine, thermes de Constantin…

L’amphithéâtre est à lui seul une curiosité : pouvant accueillir 20 000 spectateurs, il fut le témoin de combats de gladiateurs et de chasses d’animaux sauvages. Autre site remarquable : le cimetière des Alyscamps, étape de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, avec ses sarcophages et ses églises. Les thermes de Constantin, quant à eux, bâtis au 4ème siècle, témoignent d’une ingéniosité architecturale et technique étonnante, avec leur système de circulation d’air chaud et leurs piscines, encore très bien conservés.

La ville elle-même garde les traces de la splendeur qu’elle a connu aux 11ème, 12ème, et 13ème siècle.

Abbaye cistercienne de Fontenay

FontenayBâtie en Bourgogne au 12ème siècle, cette abbaye possède encore toute la beauté de son architecture romane, et l’ensemble de ses constructions est toujours en parfait état, à l’exception du réfectoire qui n’existe plus. Son environnement paisible de bois et d’étangs contribue sans nul doute à préserver la sérénité qui se dégage de ce lieu, mais l’aménagement récent des jardins a ajouté une nouvelle dimension à cette impression de paix verdoyante.

Composée de bâtiments harmonieux, l’abbaye abrite plusieurs bâtiments que vous découvrirez avec stupeur tant ils sont bien conservés : l’immense dortoir et sa charpente en chêne, l’abbatiale au pur style roman, le cloître et ses chapiteaux très purs, la salle capitulaire et ses voûtes en ogives, la forge, la résidence des abbés, le magnifique pigeonnier et sa tour aux murs épais de plus d’un mètre, l’hostellerie, la boulangerie et son ancienne cheminée cylindrique, tout concourt à donner au visiteur une sensation de paix et d’équilibre.

De la grande saline de Salins-les-Bains à la saline royale d’Arc-et-Senans, la production du sel ignigène

SalinesC’est d’une réalisation d’architecture industrielle qu’il s’agit là, témoignage direct des créations du siècle des Lumières et des progrès techniques d’une époque. La Saline de Salins a fonctionné jusqu’en 1962, mais c’est entre 1780 et 1895 que son eau salée était transportée par des saumoducs sur 21 km vers la Saline Royale d’Arc-et-Senans.

Cette dernière avait été bâtie tout près d’une forêt qui assurait ainsi la récolte des combustibles nécessaires à son fonctionnement. Cet ensemble met l’accent sur la durée pendant plusieurs siècles de l’exploitation du sel, mais aussi sur la technique utilisée dans ce cas précis : captage des sources salées en profondeur, utilisation du feu pour l’évaporation de la saumure, création d’un saumoduc entre les sites.

En outre, le soin apporté à l’architecture d’un tel projet est très neuf s’agissant d’un lieu destiné au travail de l’homme, et ce critère a été déterminant pour le classement de ce site par l’UNESCO. Il symbolise nettement le passage à la société industrielle.

Places Stanislas, de la Carrière et d’Alliance à Nancy

Place Stanislas à NancyTrois places de la ville de Nancy, dans la region de Lorraine, ont été classées par l’UNESCO. La place Stanislas est une immense esplanade, aujourd’hui piétonne, qui jadis délimitait la Ville-Neuve de la Ville-Vieille, et qui fut créée par Emmanuel Héré à la demande de Stanislas Leszczynski, duc de Lorraine, à la gloire de Louis XV en 1737. Impressionnante par son classicisme et l’ordonnancement rigoureux de ses bâtiments, elle se caractérise également par ses grilles qui relient les édifices entre eux, par les fontaines d’Amphitrite et de Neptune, mais aussi par son pavage clair qui la fait paraitre encore plus vaste. Elle est considérée comme l’une des plus belles places au monde.

La place Carrière servait aux joutes et autres tournois, et elle est limitée au nord par le Palais de l’Intendance, et au sud par un arc de triomphe. Autre élement à noter : les rangées de tilleuls qui bordent la pace et suivent la ligne des façades, les nombreuses statues et les colonnnades du Palais de l’Intendance, et toujours les grilles raccordant les différents bâtiments.
Enfin, la Place d’Alliance ajoute sa sobriété à l’ensemble architectural imaginé par Emmanuel Héré, et vient cependant apporter une touche de complexité avec sa fontaine centrale, ornée d’écussons et de statues, multipliant les devises gravées, et surmontée d’un génie de plomb soufflant triomphalement dans son clairon.

Cet ensemble représente très bien l’architecture délicate et très travaillée du 18ème siècle en Europe.