Abonnement aux bons plans voyage :

| | | | |





Népal (drapeau) Népal : Activités de plein air

       
Népal

Randonnées et activités de plein air au Népal


Le trekking au Népal est un grand classique, mais il existe d’autres activités de plein air à pratiquer dans ce pays : rafting dans les rivières, saut à l’élastique dans les gorges, ou tout simplement balades dans les sites incontournables comme Patan ou Bhaktapur. La nature occupe une grande place au Népal et vous y admirerez de magnifiques paysages : un des paradoxes de ce petit pays !



Une randonnée : Difficile de choisir tant les trajets de trek sont nombreux et rivalisent tous de beauté ! On a donc sélectionné pour vous une randonnée qui peut se faire en 5 ou 6 jours et qui fait partie d’un trek plus long menant à terme au sommet du Kyanjin Ri. Ici nous nous arrêterons au Langtang Village, dont les habitants sont d’origine tibétaine.

La randonnée démarre à Dunche, situé à 2000 m d’altitude, à 135 km au nord de Katmandou. On commence par s’élever doucement entre des cultures en terrasse, puis des forêts, avant d’atteindre le village de Syabru, à 2240 mètres, d’où l’on aura une vue panoramique sur le sommet de Langtang Lirung de plus de 7000 mètres d’altitude, après 5 heures de marche. On campe aux environs de Syabru ou on est hébergé en lodge. Le lendemain, on traverse une rivière puis on s’attaque à une suite de montées et de descentes, environné par la forêt subtropicale, et peuplée de singes que l’on aperçoit de temps à autre. On passe un pont suspendu au-dessus de la rivière Langtang Khola, puis une côte assez forte nous mène au village de Ramche, avant de nous conduire à Lama Hotel, hameau au cœur de la forêt. Cette seconde étape a duré 5 heures. Au lever du jour, on commence par une marche en forêt, puis dans la vallée surplombée par le Lantang Lirun, et on parvient à Ghoratabela, avant de continuer par un sentier qui s’élève doucement jusqu’au Langtang Village, d’où nous pouvons admirer le sommet enneigé du Ganchenpo, après une marche de 5H30. C’est ici que l’on passe la nuit, avant d’entamer la redescente le lendemain, qui prendra au moins deux jours.

Le rafting : il y a de quoi faire, question rafting, au Népal, entre rivières et rapides. Débutants ou bien entrainés, vous serez forcément satisfaits. De plus, vous pratiquerez ce sport dans d’excellentes conditions, avec une température très agréable, un cadre sauvage de montagnes vertigineuses. Le bémol : évitez le rafting au moment de la mousson à cause de la montée des eaux qui peut être très dangereuse. Quelques exemples de sites où pratiquer : la rivière Trisuli, proche de Katmandou, très accessible aux débutants ; la Seti, plus isolée au milieu de la jungle, avec des rapides qui raviront les sportifs d’un niveau intermédiaire ; la Bhote Koshi, à une centaine de kilomètres au nord-est de Katmandou, est la plus difficile, avec des rapides très raides, et sera un régal pour les plus expérimentés ; la Kali Gandaki, un peu plus technique que la Trisuli ; la Marshyandi, une des plus difficiles et des meillleures au monde pour les connaisseurs ; et la Sun Koshi, le plus long parcours du pays, avec ses 270 km, réservés aux très bons pratiquants. De quoi passer des heures de pur régal !

Le saut à l’élastique : même si cette pratique ne concerne qu’une petite minorité de sportifs, nous n’avons pas pu résister à vous en parler tant le site du Népal a une réputation internationale. Il est en effet classé dans les dix meilleurs endroits pour cette expérience un peu folle. Il se situe 160 mètres au-dessus de la rivière Bhote Koshi, à 3 heures de Katmandou. On saute depuis la passerelle métallique qui enjambe la rivière, de construction suisse (si ça peut vous rassurer...). Saut vertigineux s’il en fut, dans un cadre somptueux : frissons garantis !



Réservez un voyage sur mesure au Népal avec Shanti Travel







       

Où et quand partir - When and Where to Go - Wohin und wann reisen - Dónde y cuándo salir - Dove e quando partire - Onde e quando partir