Abonnement aux bons plans voyage :

| | | | |





Destinations récentes

Narbonne-Plage

Saint-Tropez

Antibes Juan-les-Pins

Concarneau

Manali

Houlgate

Calangute

Millau

Oyonnax

Madurai



Panama (drapeau) Panama : Climat, météo et guide de voyage

       
Panama

Où et quand partir au Panama



Très favorable Favorable Moyenne Défavorable Très défavorable


Le climat au Panama


Le Panama bénéficie d’un climat de type tropical, avec une température moyenne située entre 24 et 29°C tout au long de l’année, et des variations sensibles selon l’altitude. L’année se partage en deux saisons : une saison sèche de janvier à avril, et une saison des pluies de mai à novembre où la chaleur et l’humidité dominent, avec des averses et des orages quotidiens.

La saison sèche s’avère bien plus favorable à une découverte du pays, même si certains évènements ne sont observables que pendant la saison humide, comme la migration des baleines à bosse, la ponte des tortues luth ou la présence du quetzal en forêt.
 

Météo et température du jour



condictions actuelles : Nuageux | 29°C
NUAGEUX

À Panama City, le 16-07-2018 à 19 h 00 GMT
(heure locale : 07 h 00)

Afficher le bulletin météo complet
et les prévisions à 5 jours



Panama : Carte

Panama : carte et plans
 

Liens commerciaux



Informations pratiques


À savoir avant le départ

Pourquoi partir au Panama ?

  • Détente et loisirs : 2 / 5
  • Culture et villes : 3 / 5
  • Nature et paysages : 4 / 5
 

Votre budget au Panama

Budget vacances au Panama

Budget moyen

En séjour tout compris

Séjour : 1613 € / semaine
  (classé 111ᵉ pays / 222)

En voyage individuel

Vol AR : 700 €
  (classé 129ᵉ pays / 222)

Sur place : 62 € / jour
  (classé 79ᵉ pays / 222)


Evaluez vos dépenses en consultant les prix moyens pratiqués sur notre page dédiée au budget au Panama



Que voir et que faire au Panama


La capitale, Panama, couvre une longue bande de la côte Pacifique, et vous pourrez y explorer différents sites : au sud-ouest, le vieux quartier de San Felipe dominant la mer avec ses bâtisses de l’époque coloniale aux balcons ouvragés, ses églises et ses musées ; le Paseo de la Bavedas, tout en haut de la digue vieille de 400 ans ; les ruines de l’ancienne ville de Panama bâtie en 1519 ; le quartier de la via España et ses gratte-ciel, contrastant violemment avec les endroits précités : le jardin botanique ; le parc national de Sobrerania avec sa forêt vierge qui s’étend sur presque 300 hectares.

Le canal : réputé pour son ingéniosité technique, il mesure 80 km et coule en plein milieu de la forêt tropicale. Des milliers de bateaux y naviguent et les visiteurs qui veulent en savoir plus peuvent se rendre en bateau à l’écluse de Miraflores pour visiter le musée avec ses maquettes, et visionner un film consacré au canal.

L’archipel de San Blas : il est formé de presque 400 îles, qui émaillent la côte caribéenne, et cette province autonome est administrée par les indiens Kuna, qui ont gardé leur langue et leurs traditions. C’est l’endroit idéal pour pratiquer la plongée.

Boquete : il s’agit d’une petite ville, située à 1600 mètres d’altitude, connue pour la douceur de son climat et pour son environnement très préservé, dans la province de Chiriqui. Posée au cœur d’une vallée escarpée, elle est entourée de plantations de café, comme le fameux Arabica, et on peut également y observer des oiseaux tropicaux, dont le quetzal, particulièrement en avril et en mai. De Boquete, on peut aussi se lancer dans l’ascension du volcan Baru ou tout simplement découvrir le parc national autour de ce volcan.

L’île de Taboga : elle se trouve au sud de Panama, à une vingtaine de kilomètres et offre au visiteur ses forêts vierges préservées et une très belle plage. Elle possède en outre une très impressionnante colonie de pélicans et il émane d’elle des effluves floraux qui lui ont donné son surnom de « l’île aux fleurs ». On y découvre une église du 16ème siècle.
 

Le Panama en pratique


Les ressortissants de l’UE n’ont pas besoin de visa mais d’un passeport valide si leur séjour dure moins de 3 mois.
La devise en cours est le balboa (PAB).

Le plus simple pour se rendre au Panama en avion est de faire une halte à Miami. Pour circuler dans le pays, on peut aussi emprunter la voie aérienne, qui possède un bon réseau intérieur, mais aussi les bus, qui sont peu coûteux. On peut également louer une voiture, mais le réseau routier est en cours de rénovation, donc la prudence s’impose. Dans les archipels, les bateaux sont évidemment les seuls moyens de transport possibles.

Budget : vous pouvez prévoir un petit budget pour votre séjour au Panama, même si l’hébergement est un peu plus onéreux que dans d’autres pays d’Amérique Centrale. Une chambre dans un hôtel moyen vous coûtera environ 30 €, et un repas moins de 10 € dans un restaurant correct. On peut cependant trouver des plats sur les marchés pour moins de 2 €.

Santé : Préférez l’eau en bouteille et protégez-vous contre les moustiques, qui transmettent la dengue. Les vaccinations classiques sont nécessaires, mais vous devrez y ajouter celles contre la typhoïde et les hépatites A et B, ainsi qu’un traitement contre le paludisme.

Sécurité : Soyez vigilant dans la vieille ville de Panama, en particulier si vous vous déplacez de nuit, et évitez les quartiers chauds. Evitez la ville de Colon, qui est dangereuse et offre peu d’intérêt de toute façon. Il est fortement déconseillé de se rendre dans la province de Darién, ainsi que dans la partie la plus à l’est des San Blas.

Shopping : vous pourrez rapporter des paniers et autres objets de vanneries, des objets artisanaux divers à base de bois, les tissus traditionnels « mola » de toutes les couleurs qui sont brodés par les femmes Guna ou Kuna, et bien sûr le fameux panama, sans oublier le café, dont on peut trouver trois sortes différentes.

Réservez un voyage sur mesure au Panama avec Marco Vasco







       

Où et quand partir - When and Where to Go - Wohin und wann reisen - Dónde y cuándo salir - Dove e quando partire - Onde e quando partir