Vous n’avez aucune expérience, mais cette année, c’est décidé, vous vous lancez : vous allez apprendre à skier ! Laissez vous guider par quandpartir.com pour tout savoir sur les stations à choisir, les pratiques conseillées (ski de descente, de fond, raquettes…), mais aussi la location du matériel ou le choix d’un moniteur.

Où aller pour une première expérience ?

apprendre le skiPremière étape, le choix de la station. Inutile de réserver dans un grand domaine skiable où vous allez côtoyer des skieurs émérites et trouver des pistes pentues : il est plutôt conseillé de jeter votre dévolu sur une petite station familiale, moins fréquentée en général par les sportifs de haut niveau, et où vous aurez le choix entre de nombreuses pistes vertes et bleues (les plus faciles selon le codage en vigueur, qui attribue les couleurs rouge et noire aux parcours les plus difficiles). Dans les Alpes, vous trouvez par exemple Valloire, Megève ou Les Saisies, dans les Pyrénées Guzet Neige ou Les Angles, et dans le Massif Central toutes les stations se prêtent bien à l’apprentissage des débutants.

Quelle pratique choisir ?

Vous n’avez encore jamais skié mais vous avez envie de découvrir les joies de la neige. Selon votre envie et vos compétences physiques, vous avez le choix entre plusieurs solutions :

Les raquettes : très simples d’utilisation, elles vous permettent de randonner dans la neige molle et d’avoir accès à des paysages variés. Elles se fixent à la chaussure de marche et ne nécessitent pas de matériel spécial, hormis les bâtons.

Le ski de piste : on recommande souvent aux débutants de s’initier à la pratique de la descente avec des patinettes, qui sont plus courtes et plus légères que des skis traditionnels, et qui prennent également moins de vitesse. L’inconvénient est qu’elles sont aussi moins stables, et que le skieur sera très vite stoppé dans ses progrès. Préférez donc un ski normal avec une longueur bien adaptée à votre taille et à votre statut de débutant : le loueur saura vous conseiller utilement.

Le ski de fond : c’est une activité très complète et physique, et, contrairement aux idées reçues, possédant une technique pas forcément facile à acquérir. Le ski de fond permet la descente, mais aussi la montée de certaines pentes, et les changements de direction ou le freinage ne se maitrisent pas d’emblée. Il est conseiller de s’échauffer avant toute balade, et de commencer par des pistes vertes. Il existe maintenant deux techniques pour le ski de fond : le skating, ou le traditionnel pas alternatif.

Le snowboard : faites confiance au loueur pour choisir votre planche, il faut juste qu’elle ne soit pas trop grande pour vous (à hauteur du menton maximum) et que les carres soient correctement affûtées. Choisissez pour commencer un moment où la neige n’est pas trop dure (milieu de journée) car vous allez tomber un certain nombre de fois ! Le plus simple est de prendre des cours pour éviter de se décourager trop vite, mais si vous avez une condition physique correcte, trois jours suffiront alors pour apprécier ensuite les bonheurs de la glisse !

Où louer son matériel ?

ski de descenteToutes les stations de ski possèdent leurs boutiques de louage, où les commerçants sauront vous conseiller sur le matériel dont vous avez besoin pour pratiquer au mieux la technique que vous avez choisie : ils pourront en outre régler ce matériel selon votre poids, vos caractéristiques physiques, et assurer son entretien ou modifier les réglages si nécessaires.

Il existe cependant d’autres solutions, comme la possibilité aujourd’hui de louer ses skis en ligne : Ski Republic, par exemple, vous offre un jour gratuit pour un jour payant, et vous trouvez votre matériel à votre arrivée à la station, avec un prix unique quelle que soit la saison… à condition évidemment que des boutiques franchisées y soient installées ! Elles sont actuellement plus de 30 dans les Alpes. D’autres enseignes sont beaucoup plus répandues, et assez intéressantes aussi financièrement : citons Intersport, Skimium ou Alpiski. Sur le même principe, un site propose également des réductions de 40 à 50% pour les jeunes : il s’agit de Locations Ski 18-25.

Comment se repérer sur les pistes ?

Pour ceux qui découvrent l’univers du ski, se repérer sur les pistes n’est pas forcément évident. Il est donc utile de savoir que ces pistes sont balisées, et que leur niveau de difficulté est codifié à l’aide de couleurs : vert pour une piste très facile (donc peu pentue et sans bosse ou obstacle), bleu pour facile, rouge pour moyenne et noir pour difficile (pente raide, étroite et avec bosses).
Il faut aussi savoir qu’il y a un certain nombre de règles à respecter sur les pistes, et qu’elles s’appliquent aussi au débutant que vous êtes. En bref : chacun doit maitriser sa vitesse ; c’est au skieur qui est en amont de choisir sa trajectoire pour préserver les skieurs en aval ; c’est au skieur qui redémarre après un arrêt de s’assurer qu’il peut s’engager sans danger sur la piste ; on ne doit pas stationner dans les passages étroits et on doit se dégager rapidement en cas de chute ; si on est obligé de se déplacer à pied il faut utiliser le bord de la piste ; on doit respecter le balisage et la signalisation ( danger, météo, piste fermée, etc.) ; on doit assistance à une personne accidentée, en particulier en donnant l’alerte aux secours.

Les écoles de ski

Vous aurez le choix entre l’ESF (Ecole de Ski Français) qui est présente dans toutes les stations et dont les cours sont homogènes d’une station à l’autre, ou d’autres écoles, la plus concurrentielle étant l’ESI (Ecole de Ski Internationale). Quoi qu’il en soit, trois solutions s’offrent à vous pour démarrer votre apprentissage : intégrer des cours collectifs de niveau débutant, où vous aurez l’avantage de partager vos difficultés avec d’autres, à un rythme relativement tranquille à cause du nombre, ou vous inscrire à des cours semi-collectifs (4 ou 5 personnes pour un même moniteur), ce qui permet une attention plus individualisée et un rythme un peu plus soutenu, ou encore prendre des cours particuliers, ce qui s’avère très efficace et sans doute plus fatigant, plus onéreux également.

En savoir plus :

Notre dossier ski sur Quand Partir