Abonnement aux bons plans voyage :

| | | | |





Destinations récentes

Narbonne-Plage

Saint-Tropez

Antibes Juan-les-Pins

Concarneau

Manali

Houlgate

Calangute

Millau

Oyonnax

Madurai



Cambodge : Articles et carnets de voyage

       
Cambodge

La mousson en Asie, une réalité parfois violente


Nom donné à un système de vents des zones tropicales, la mousson touche principalement l’Asie et l’Océan indien. A l’origine le mot « mousson » vient de la langue arabe, détourné du mot « saison », et il désigne donc par extension les précipitations qui sont liées à cette période et à ces vents.

La mousson en AsieDue à des phénomènes climatiques tout à fait explicables, il n’en reste pas moins que les conséquences de la mousson en Asie provoque des perturbations gigantesques, qui peuvent se prolonger sur des semaines, voire des mois. En Inde tout particulièrement, la mousson revêt depuis quelques années un caractère de plus en plus violent, créant des effets déplorables sur les cultures, avec des inondations sur des milliers d’hectares, des centaines de morts et des millions de personnes sinistrées. Les images de mousson sont souvent apocalyptiques, et pourtant elles fascinent par leur aspect de fin du monde, et l’admiration muette qu’elles soulèvent pour ces hommes qui semblent lutter presque sereinement contre des éléments déchainés.

La mousson estivale produit les 8 dixièmes des précipitations de l’année, et elle permet ainsi l’irrigation des terres et la production des cultures locales, mais son aspect imprévisible, tant au niveau de sa précocité que de son ampleur ou de sa brutalité, place la population asiatique dans une situation précaire, la faisant dépendre entièrement de cette pluie aux conséquences bénéfiques ou dramatiques. Une bonne mousson apportera assez d’eau pour les rizières et les champs de coton, rafraichira l’atmosphère polluée et suffocante des villes, sans tout dévaster ni inonder les rues en provoquant morts par noyades ou par infection due au pullulement des insectes. Mais certaines villes, comme celle de Cherrapundji en Inde voit tomber 12 mètres d’eau en un an, dont 5 mètres en juillet et août pendant la mousson d’été ! Ce qui ne l’empêche pas de pouvoir souffrir de pénurie d’eau à cause du ruissellement qui fait que l’eau ne s’accumule pas pour satisfaire aux besoins sur toute l’année.

Mousson au VietnamCoulées de boues, glissements de terrains, déluge, apparition d’épisodes de choléra, routes coupées, cultures saccagées, familles sans abris, sans parler des morts et des disparus, les périodes de mousson font donc des ravages et ne réunissent évidemment pas les meilleures conditions pour un voyage en Asie. Il faut toutefois relativiser ces inconvénients selon les pays et les années : le Laos et la Thaïlande sont fréquentables en périodes de mousson, malgré certaines routes coupées, et les déserts du Rajasthan ou le nord-ouest de l’Himalaya ne dévoilent leur vraie beauté que pendant cette époque. Le Viet Nam est propice aux visites à peu près n’importe quand, et seules la chaleur et l’humidité peuvent être pénibles au moment de la mousson d’été. Quant à l’Inde, il est indéniable que vous apprécierez plus sa découverte entre octobre et mars, excepté pour les régions déjà citées.

La mousson en Asie est un phénomène bien réel, dont il faut tenir compte lorsque vous envisagez un voyage dans ces contrées, dont vous ramènerez sans aucun doute des images parfois surréalistes, quelquefois choquantes, mais toujours étonnantes.


«  –  »






     

Où et quand partir - When and Where to Go - Wohin und wann reisen - Dónde y cuándo salir - Dove e quando partire - Onde e quando partir